Le loueur meublé amortissable?

Vous recherchez un bien immobilier  dans l'ancien ou dans le neuf :

  • pour investissement locatif, 

  • pour réduire votre imposition,

  • pour vous créer un patrimoine immobilier rentable.

Le dispositif avec amortissement (cliquer sur le lien) peut vous convenir ! 

 

 

       Attention ce type d'investissement n'est pas destiné à créer une réduction d'impôt mais à générer des revenus BIC sans fiscalité pendant une période entre 12 et 15 ans.

Le principe :

 

Le statut en Loueur Meublé Non Professionnel :  

Le statut du loueur meublé non professionnel est différent de celui de loueur meublé professionnel par le fait qu'il ne remplit pas les conditions nécessaires pour avoir le statut professionnel.
- Pas d'inscription au RCS en tant que professionnel,
- Les revenus locatifs sont inférieurs à 23.000 € TTC par an,
- Les revenus locatifs nets sont inférieurs aux autres revenus du foyer fiscal (à l'exclusion des revenus fonciers, mobiliers ainsi que les plus values).

L’investisseur peut acquérir plusieurs biens meublés avec la fourniture de services ou pas.

En revanche dans tous les cas, il doit fournir dans le logement les éléments nécessaires au classement dans la catégorie du loueur meublé.

Pourquoi opter pour l’amortissement ?

■ Loueur meublé option de l’amortissement:

Le principe de l’opération n’est pas de faire une réduction d’impôt comme certaines lois fiscales mais de réduire la fiscalité sur les BIC pendant une durée entre 12 et 15 ans.

L’objectif est la création d’un capital en immobilier financé par l’économie d’impôt, qui par ailleurs augmente fortement la rentabilité de l’opération, les loyers versés et la banque qui vous avance le capital.

Vous n’êtes pas dépendant d’un dispositif complexe, ni d’un bailleur qui gère et administre votre bien.

Vous avez ainsi une grande liberté dans la gestion de votre immobilier.

La couverture des assurances du prêt est également une très bonne prévoyance en cas d’invalidité ou de décès.

 

Exemple chiffré pour mieux comprendre :

Pour l’achat bien au prix de 100 000 € avec des travaux avec un emprunt sur 20 ans au taux de 1.2 % assurances comprises.

Montant acquisition                                           100 000 €

Frais de notaire                                                       8 700 €

Travaux                                                                  15 000 €

Mobilier                                                                   5 000 €

Total                                                                    128 700 €

 

Votre loyer brut mensuel est de                             650 €

Votre mensualité de crédit s’élève à                      603 €

Vos charges mensuelles                                           50 €

Votre taxe foncière mensualisée est de                  50 €

Grâce à l’économie fiscale, votre contribution à votre opération d’investissement est quasi nulle.

 

La réserve d’amortissement vous permet de créer des revenus BIC non imposables pendant une longue période ce qui vous permet d’équilibrer le rapport entre votre participation personnelle et les loyers perçus !

■ Loueur meublé mécanisme de l’amortissement :

 

Lors de l’acquisition du bien, un certain nombre de frais sont créés (frais de notaire, travaux, frais bancaires…) et pendant la détention des charges sont créées (copropriété, frais de gestion, intérêts d’emprunt, taxe foncière…). Toutes ces dépenses créent un déficit et sont déductibles des revenus BIC.

Une fois ces charges et frais déduits, et dès que votre opération entre en revenus, intervient l’amortissement de votre acquisition.

Vous avez ainsi la possibilité d’amortir la totalité du prix du bien sauf la partie représentant le foncier.

 

Prenons pour exemple une valeur de l’amortissement de 80 % de l’acquisition, soit : 100 000 € x 80% = 80 000 €.

Vous disposez ainsi d’une réserve d’amortissement de 80 000 € que vous allez pouvoir utilisez pour réduire votre revenu BIC.

 

Exemple :

Loyer perçu                                                         650 €

Charges                                                               - 50 €

Taxe foncière                                                      - 50 €

Intérêts emprunt                                              - 128 €

Total revenu net                                              422 €

 

Vous devriez donc dans le cadre d’un foncier classique déclaré ce montant en bénéfice.

 

Grâce à l’amortissement, vous allez pouvoir réaliser l’opération suivante :

Revenu locatif                                                    422 €

Réserve d’amortissement (80 000 €)             - 422 €

Revenu fiscal                                                         0 €

Réserve d’amortissement  (79 568 €)

 

On voit que le principe et l’utilisation de ce dispositif est très simple et beaucoup moins contraignant que d’autres statuts locatifs.

Pas de plafonnement de loyer, baux d’un an renouvelables, pas déclaration complexe, possibilité de sortir du dispositif quand on le désire,

pas de durée de détention minimale…

Il conviendra donc de faire réaliser une étude patrimoniale et vérifier la fiabilité et la faisabilité du projet par un professionnel !

Nous pouvons vous faire une recherche personnalisée et une étude de faisabilité. N'hésitez à nous contacter !

 

© 2016 par la SARL Pôl'invest au capital de 1000 euros RCS AIX 501794341 Siren 50179434100088. Détenteur de la carte de transactions immobilières n° CPI 1310 2018 000 026 528 CCI Marseille Provence sans garantie financière absence de maniements de fonds pour compte de tiers. Membre de l'Anacofi. Courtier en produits d'assurances inscrit à l'ORIAS n° 11063289. Médiateurs et réclamations rendez-vous sur la page contact.